Citations du Dimanche : Delphine Manceau

Le système éducatif des pays anglo-saxons pousse beaucoup plus à s’exprimer, à être créatif et ce dès le primaire. En France, l’apprentissage du savoir prime davantage. J’ai l’impression que dans le monde anglo-saxon, on développe moins le savoir mais davantage la créativité, le travail en projet et en groupe. (Delphine Manceau – dans le Nouvel Economiste).

Delphine Manceau, diplômée de l’ESCP Europe et titulaire d’un doctorat en science de gestion, a été Senior Fellow à Wharton School (University of Pennsylvania) et est aujourd’hui professeur à l’ESCP et directrice de l’Institut pour l’innovation et la compétitivité. Elle a co-rédigé le rapport Pour une nouvelle vision de l’innovation à la demande de Christine Lagarde, rapport dont #hypertextual a déjà parlé.

Une citation qui fait écho aux idées apportées par le remarquable ouvrage de Peter Gumbel On Achève bien les écoliers. Dans son analyse des rapports de PISA, Gumbel rappelle que les français bien plus que les écoliers des autres pays sont terrorisés à l’idée de faire des erreurs :

Ce résultat traduit-il un comportement particulier vis-à-vis de l’incertitude, une crainte d’être hors sujet ? Ou une véritable faiblesse à quitter les sentiers battus et à développer des réponses et des raisonnements originaux ? Ces comportements pourraient-ils être le produit d’une approche pédagogique plus magistrale et plus scolaire qu’en Finlande ou au Canada ?

Advertisements

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s