Ecole : l’échec du modèle français d’égalité des chances – LeMonde.fr

Ecole : l’échec du modèle français d’égalité des chances – LeMonde.fr.

Un article au sujet de l’ouvrage Les Places et les Chances du sociologue François Dubet.

A ses yeux, il existe en effet deux grandes conceptions de la justice sociale. La première passe par l’égalité des places, la seconde par l’égalité des chances. L’égalité des places vise à réduire les inégalités de revenus, de conditions de vie entre les cadres et les ouvriers. L’égalité des chances maintient, elle, intacte le cadre social mais tente de donner des chances de mobilité aux plus méritants des classes défavorisés.

Le fantasme de la société égalitaire et de l’école comme vecteur d’intégration fait long feu.

Les inégalités sociales sont plus fortes que chez nos voisins “En France, un lycéen de milieu défavorisé a deux fois moins de chances d’entrer dans l’enseignement supérieur que s’il avait grandi en Espagne ou un Irlande”, précise Eric Charbonnier, le responsable, pour la France, de l’étude de l’OCDE baptisée Pisa. “Ici un lycéen a déjà 4,3 fois plus de risques d’être en échec à 15 ans s’il est issu d’un milieu social défavorisé que s’il fait partie des classes supérieures. La moyenne des pays de l’OCDE est de trois fois”, rappelle le chercheur.

L’article propose en conclusion cette idée d’égalité de chances pour relancer le discours idéologique de la gauche.

On peut toutefois en douter. L’absence de mobilité sociale provient en partie du conservatisme social et le corporatisme endémique de l’électorat de gauche.

Le fondamental Sortir Du Pessimisme Social de Gerard Grunberg et Zaki Laïdi, met particulièrement en lumière ces éléments. On peut dans le cas de l’école se référer à la réticence de l’Enseignement.fr à l’adoption de la carte scolaire.

Ce serait une très belle idée, mais mon avis c’est que ce n’est pas gagné.

Advertisements

3 comments

  1. “L’absence de mobilité sociale provient en partie du conservatisme social et le corporatisme endémique de l’électorat de gauche.”

    Si tu pouvais préciser…parce qu’autant, même sans avoir lu (pas encore) le livre de Grunberg et Zaïdi, je visualise bien ce qui peut relever d’un “pessimisme social” dans les propos de la gauche, autant le “corporatisme endémique” et “le conservatisme social”, je ne suis pas sûr de bien comprendre de quoi il s’agit ni de quelle gauche il est question ?

  2. Extrait du bouquin de Grunberg :

    Qui peut croire que la défense des régimes spéciaux dérogatoires au droit commun (qui déclencha les grèves de 1995, grèves décrites par Marcel Gauchet comme l’expression d’un corporatisme exacerbé dans La Démocratie contre elle même) s’inscrit dans une logique émancipatrice ? (…) On touche ainsi au coeur de l’impensé profond de la gauche française : son refus d’admettre que la critique de l’ordre social puisse parfois s’inscrire dans une visée moins émancipatrice que conservatrice et donc inégalitaire.

  3. Il faut donc que je lise ce bouquin.

    C’est vrai que défendre les privilèges au nom de la gauche ça semble complètement paradoxal. Il aurait fallu mener de front “régularisation des régimes spéciaux” et débat national sur la pénibilité du travail.

    Parce que c’est ça que la gauche a mis en avant : “les régimes spéciaux” ont été créés pour tenter de compenser un travail plus dur sur le plan physique et souffrant d’horaires décalés, d’astreintes nombreuses. Y toucher revenait donc à dire que non, il n’y avait pas de relativité et que tout travail exigeait la même dépense d’énergie.

    Force est de constater que la gauche ne s’est pas “vraiment” emparée de ce sujet, éminemment casse-gueule (Comment définir la pénibilité ? Sur quels critères ? Comment établir des seuils de souffrance acceptables/inacceptables ?) alors que là, elle avait l’occasion de mener un vrai débat de société…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s