French Blogging Sucks – reloaded

Abysses electroniques

André Grunthert de Histoire Visuelle (qui cite Dinosaur Jr sans le savoir, grâce lui soit rendue) m’ayant fait la gentillesse de commenter le premier epidode de cette série et de me donner une liste considérable de bloggers français, j’ai pu me plonger dans les abysses monochromes de la blogosphere de mon pays et constater l’inéfficacité de l’anti-NS League.

Abysses

Ce qui est frappant c’est qu’un grand nombre des réflexions sociétales de ces sites s’articulent autour de cette même définition bifide de la politique. Que ce soit Veronis et ces études (fascinantes au demeurant) sur les technologies du langage, Iconique un blog sur l’image et la communication, Homo Numericus (technologies numériques et société) on retrouve très souvent des réflexions politiquement fortement positionnées dans chacune des réflexions.

En farfouillant un peu et suivant les liens on se rend compte qu’il s’agit là du nerf de la guerre de la réflexion de notre blogosphère : toute réflexion sociétale est nécessairement politique. Je ne dis pas qu’elle est inutile : le blog de Versac (ou ce billet a trouvé sa source) et son journal en direct du forum de libé sont d’excellentes ressources pour comprendre les mécanismes de notre politique. C’est la systématique et omni-présente relation entre pensée sociétale / pensée politique qui me gêne.

AbyssesCe qui me désole le plus c’est que cette approche est férocement vénéneuse : à la manière d’une plante aux branches proliférantes, cette réflexion sans but précis sinon l’auto-érotisation de sa propre architecture inutile, est fatale : elle vous harnache sans pitié et vous voilà pris au piège.

A l’aune de cette odyssée électronique, un billet sur mon sentiment concernant l’inadéquation des réponses médiatiques et politiques contre le point de fixation de leur obsession : l’Adversaire élu en Mai. Deux bonnes heures de ma vie foutues en l’air, en pure perte.

Anti-NS League

Depuis l’avènement de qui-vous-savez à la tête du pays il y a du grain à moudre. Le moindre de ses gestes, de ses paroles, de ses ministre attise un déluge de commentaires sur notre blogosphère. La critique principale étant la propagande incroyable organisée par nos médias officiels, cela est d’autant plus amusant : ainsi l’anti-NS league participe pour une grande part à cette propagande qu’elle s’évertue à dénoncer.

Ce qui est non seulement pas malin mais s’avère même déontologiquement douteux (la couv de libé au lendemain du dernier prime time show).

L’impuissance de l’armada idéologique

Pour vous dire la vérité, j’ai le sentiment que la gauche française n’est ABSOLUMENT pas préparée à un phénomène politique comme NS. Quand bien même elle serait en ordre de bataille derrière un leader charismatique, alors imaginez en ce moment …

L’armada idéologique de la gauche face à NS évoque l’armée américaine bien roide face à l’agilité des snipers vietcongs. Ils s’attendent à un conflit frontal : celui-ci est dispersé, insaisissable et partout à la fois.

Ils attendent un conflit ideologie contre ideologie, NS butine des idées partout ou il y en a. des idées simples, parfois populistes, mais comme le faisait remarquer Pocrain dans libé, c’est un discours plus aisé à communiquer : NS met 10s a exposer son point de vue sur un sujet donné quand le PS met 10 minutes.

Pourquoi ? Parce qu’il ne parle pas en essayant de s’assurer par de multiples circonvolutions rhétoriques (son leitmotiv, les mots ne me font pas peur) qui ne blessent la sensibilité de personne, parce qu’il n’est pas corsetté par cette obsession du politiquement correct. Pas comme Anglade sur betapolitique qui s’excuse pendant 3 paragraphes de penser comme celui-dont-je-tairai-le-nom sur les retraites.

Anaphores et imprévisibilité

Il s’agit d’une droite ultra pragmatique qui ne s’embarasse pas de l’etouffante pesanteur de son heritage ideologique.

(Si vous me permettez les anaphores guainoesques) il est de droite mais c’est le premier à mettre une femme jeune (accessoirement terriblement belle) et d’origine immigrée à un poste de ministre regalien (ce qui fait perdre ses moyens à Pierre Dilger). Il s’agit là d’un acte fondateur, pour toute la communauté d’origine immigrée qui en avait marre de ne se voir représentée dans les medias que dans les pages sport ou faits divers. Et qui a été si profondément déçue à ce sujet par l’hypocrisie de la gauche. Cette dernière n’a toujours pas mesuré la force symbolique de cet acte pour la population d’origine immigrée.

Il est de droite mais son gouvernement est celui qui contient le moins d’énarques de toute la Veme. Il est de droite mais il fait parler Rama Yade devant 60,000 supporters durant ces meetings de campagne.

Il est de droite mais il met des gens “de gauche” au gouvernement quitte à susciter la grogne dans ses rangs, et impose DSK à la tete du FMI. Il est de droite et n’a PAS UNE SEULE FOIS attaqué Royal personnellement durant la campagne. A comparer contre la diabolisation organisée par le PS, cette tragique expression d’impuissance politique.

Il est de droite et est entouré de trentenaires. Quand il dit que les methodes de diriger changent, il ne raconte pas des salades. voir le soir des elections Yade, Pécresse et Wauquiez en face de Fabius, Mélenchon ou Emmanuelli sur le plateau de TF2 suscitait un questionnement sur la latéralisation du conservatisme.

Tous ces éléments doivent être pris en compte pour construire une riposte démocratique.

L’hypocrisie et les vacances
Devant celà, la gauche est désarmée, désorganisée. Donne l’impression d’une poule décapitée. Hystérique dans ses reactions systématiques et hypocrites : l’amendement Mariani ADN est ainsi passé avec 91 voix contrer 45. Si les députés PS etaient si révoltés pourquoi ne se sont-ils pas présentés pour le vote ?

Sincèrement, je crois qu’aujourd’hui la gauche perd une énergie INCROYABLE à jouer les Cassandres en extrapolations bidons sur les intentions de celui-dont-je-tairai-le-nom. Alors qu’elle devrait reflechir à un programme, une stratégie pour le contrer. Comme s’il faisait ceci pour avoir cela dans 3 mois. Ce n’est pas un Mitterand, ce n’est pas ce manipulateur doucereux et opaque qui manipule ses pièces sur l’échiquier politique après de longues réflexions. C’est un homme de l’action et du présent un peu foufou qui a fait et fera encore des erreurs.

La gauche ferait mieux d’écouter Dennis McShane au forum politique de libé qui recommandait à cette dernière de laisser le président faire ses erreurs, de “partir en vacances” pour voir le monde. Et se reconstruire de manière reflechie et constructive plutot qu’en reaction au moindres exactions du président.

Advertisements

12 comments

  1. Bonsoir,

    Mon sentiment est qu’on ne peut pas faire de sociétal, de social ou même servir de think tank par internet. Le net est trop rapide et n’antrîne pas à la réflexion qui demande écoute, analyse, introspection et réponse. Tous les forums que j’ai pu voir fonctionnent dans le déni ou le refus de l’idée différente ou adverse.
    Quant à l’amendement Mariani tout à fait de ton avis surtout qu’à mon sentiment il est juste là pour flatter les ex-cocos et ex-fachos et compte tenu du coût de mise en oeuvre je ne m’inquiète pas trop des éventuelles dérives…

  2. Certes, il est inadmissible que nos lois ou amendements soient votés avec aussi peu de nos représentants.

    Toutefois, il eut été bon que vous ayez mentionné le peu de mobilisation de la droite également.

    Bref, un mal chronique, mais qui touche tous les camps, ce qui n’excuse rien, ni personne évidemment.

    Il n’en reste pas moins que l’amendement Mariani est une abjection sans nom (enfin, si le sien) à l’époque où la notion de famille n’a que bien peu à voir avec celle d’hérédité au sens génétique du terme. Une abjection sans nom qui est passé néanmoins, avec l’appui direct de Sarkozy, rappelons-le, encore et encore.

    Oui, je prononce son nom, car, s’il pensait effectivement avant les élections que toute pub est bonne à prendre, même la mauvaise, il oublie à présent qu’on peut être célèbre, omniprésent et détesté à la fois.

    On parle régulièrement du peu de mémoire de nous, électeurs, ne nous arrêtons pas alors de rabâcher, de toute façon, il a déjà le pouvoir, ne lui donnons pas notre silence en plus, un silence qui passe toujours pour un assentiment.

    yG (un simple électeur, qui lui s’est déplacé pour voter à gauche)

  3. Cecil, Je ne suis pas sûr de bien te comprendre. Est-ce que ce que tu critiques sont les dérives politiciennes de certains blogs, alors que tu t’exprimais, dans ton post initial, globalement contre (“Save me from le Politique”). Mais depuis que je te lis, j’avoue que l’impression que tu donnes est que, loin de te préserver de toute “latéralisation” politique, tu t’y adonnes à plaisir (“Le livre, le président et le vide”; “En finir avec le surmoi Marxiste”, etc). Et que ce que tu regrettes est seulement le côté choisi pour cette “latéralisation” – à gauche. Une inclinaison de l’autre bord te gênerait-elle moins? Il y a au moins deux bonnes raisons pour que la micro-galaxie à laquelle tu as eu accès, comme tu le précises, par mon intermédiaire, se déporte d’un côté plutôt que de l’autre. La première est évidemment mes propres goûts politiques. Une blogosphère de droite existe bel et bien, je ne pense pas te l’apprendre, simplement je la fréquente moins, ce qui ne me paraît pas totalement incompréhensible. Mais il existe une autre raison, qui tient au fonctionnement propre du web. Ce média encore minoritaire présente une tendance naturelle à se déporter vers le bord opposé du pouvoir en place, qui lui s’appuie sur les médias dominants. Aux USA, par exemple, il est de notoriété publique que l’élection de W. a encouragé l’expression alternative en ligne. De même, en France, si le pouvoir était aux mains des socialistes, on pourrait s’attendre à ce que les réseaux de droite s’activent et occupent le terrain, plus qu’ils ne le font aujourd’hui. Il y a donc de fortes chances pour que ce dont tu plains aujourd’hui soit simplement la conséquence d’un fait simple: c’est Sarkozy qui a été élu. Si cette hypothèse est juste, je te conseille de t’armer de patience… 😉

  4. “on retrouve très souvent des réflexions politiquement fortement positionnées dans chacune des réflexions.”

    Ceciiil, En admettant que je sois de gauche, je ne trouverais pas pour autant ta formule très juste s’agissant de mon blog. À te lire, j’ai l’impression de n’être qu’un animal politique léchant les pieds de Ségolène et sortant les crocs devant Nicolas. Je ne dis pas que mes opinions politiques ne transpirent pas de mes billets ça et là, mais de là à nier tous mes efforts pour les mettre de côté autant que possible… À mon sens, je fais avant tout un commentaire personnel de “communicant”, mais je peux me tromper ! Idem lorsque tu écris que notre réflexion (la mienne ou celle qu’on peut lire sur d’autres blogs que tu cites) est “sans but précis sinon l’auto-érotisation de sa propre architecture inutile”, tu es très dur !

  5. Je vous jure Ceciiil que le post d’André Gunthert est bien de lui, euh, non, ça, je ne peux pas vous le garantir, disons simplement qu’il n’est pas de moi, et pourtant. 😉

    yG

  6. merci à tous ! quel plaisir de lire des commentaires aussi fournis et articulés.

    je reconnais aussi la qualité des sites.“C’est la systématique et omni-présente relation entre pensée sociétale / pensée politique qui me gêne”

    André, c’est tout à fait vrai : quelle ironie, moi qui raillait cela, me voilà empétré :
    “Ce qui me désole le plus c’est que cette approche est férocement vénéneuse : à la manière d’une plante aux branches proliférantes, cette réflexion (…) est fatale : elle vous harnache sans pitié et vous voilà pris au piège.”.

    Erwan : pour ce qui est “de cette réflexion sans but précis sinon l’auto-érotisation de sa propre architecture inutile” il me semble sincèrement qu’il s’agit de la réflexion politique en tant que telle. La mienne la première d’ailleurs : comme je le reconnais, c’est de la pure perte de temps. je n’ai pas me semble-t-il que vous etiez à la botte de Ségolène. Juste que vous donnez des liens d’entretien de Noam Chomsky dans le monde diplo … C’est pas chez LeMeur qu’on trouverait cela.

    je pense que je vais prendre le compte pour ce post, et quelque chose me dit que ce ne sera pas immerité …

  7. zorba> excellent point : la reflexion politique n’est pas necessairement soluble dans l’instantanéité d’internet.

    Erwan > encore une fois, je ne remets pas en cause la pertinence de votre site. d’ailleurs qui serais-je pour le faire.

    L’omniprésence de la politique dans nos medias est invraisemblable.

    Je vais au boulot en voiture depuis 6 mois (avant en bon bobo citadin je prenais le vélo mais j’ai perdu mon emploi et bosse à 20kms de chez moi maintenant) et j’ecoute donc la radio.

    Hors France-inter ou France-culture point de salut (je n’ai pas trouvé BBC1) : je ne goute pas vraiment la bande FM. Bref : ce n’est QUE de la politique. Enfin il vaut mieux une bonne emission politique (fut-elle de gauche – rires) qu’une mauvaise.

    Pour votre commentaire sur W André, on ne peut pas dire au vu des elections de 2004 que cet acharnement mediatique contre ce cretin fini ait eu les consequences souhaitées …

    Je continue à confirmer que cette fixette obsessionnelle sur qui vous savez dans les medias et blogs de gauche ou dans les reactions des politiques, en participant à cette propagande, le sert bien plus qu’elle ne le dessert.

    Je rajouterais d’ailleurs que, à mon sens, cette propagande est d’avantage spontanée (car NS fait vendre – la preuve ce billet fait un carton) qu’organisée.

  8. J’aime cette idée d’une gauche qui partirait en vacance, irait voir le monde (mais tel qu’il est, non comme elle le rêve) et laisserait le sus-non-nommé faire ses erreurs (pour autant qu’il en fasse de coûteuses).
    De cette confrontation, comment sortirait la gauche? A mon sens plus perturbée encore, plus divisée, effarée par le peu d’espace qu’il lui reste.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s